Catalogue

Catégories
  • Extraits CO2 alimentaires (5)
  • Extraits CO2 cosmétiques (14)
Conditionnement
  • 5 ml (10)
  • 30 ml (7)
  • 100 ml (2)
  • 1 ml (2)

Extraits CO-2

Extraits CO-2

Vous le savez, le gaz carbonique (C02) est un élément indispensable à la vie et notamment à celle des végétaux qui l'utilise via la photosynthèse pour croitre. Un gaz naturellement présent dans la nature que l'ingénierie utilise à présent pour récupérer les principes actifs des plantes médicinales au cœur du végétale. Cette méthode d’extraction de haute technologie relève de la chimie verte : elle constitue en effet une alternative crédible à l’extraction par solvants potentiellement toxiques et préserve les molécules thermosensibles. D’abord appliquée à la dé-caféination du café, cette technologie de pointe s’applique maintenant aux végétaux de l'aromathérapie, de l’herbothérapie et de la cosmétologie. Une avancée notable en matière de concentration en agents actifs et de pureté des différents produits proposés aux consommateurs. Quelques explications à propos de ces extraits CO2 qui confèrent toute la force des plantes aux crèmes cosmétiques et baumes qui les utilisent.

Lire la suite

Sous-catégories

  • Extraits CO2 alimentaires

    Les extraits CO2, tout comme les huiles essentielles, sont des extraits naturels de végétaux. La différence majeure entre les deux provient de la méthode d’extraction. Pour obtenir les extraits CO2, également appelés « extraits supercritiques », on utilise un procédé moderne écologique non-polluant qui permet d’obtenir des substances d’une grande pureté, sans aucun résidu de pesticides, de haute concentration et très proche du végétal d’origine. De ce fait, les extraits CO2 sont non seulement très appréciés en cosmétique et pour la production des parfums de luxe, par exemple, mais ils commencent aussi à s’inviter en cuisine (extrait CO2 de noix de coco, de vanille de Tahiti, etc.) pour sublimer la saveur des plats. Ces concentrés de molécules aromatiques peuvent devenir un ingrédient de choix pour vos mets, leur conférant une toute nouvelle dimension, faisant rêver et voyager. Leur utilisation, suite à leur grande puissance, demande toutefois quelques précautions. Voici les informations nécessaires pour pouvoir utiliser les extraits CO2 alimentaires.

    L’extraction par CO2, qu’est-ce que c’est ?

    Si, de nos jours, presque tout le monde sait ce que sont les huiles essentielles, la situation avec les extraits CO2 est moins évidente. Ce procédé d’extraction étant relativement récent et assez cher, nécessitant un matériel pointu, les extraits CO2 sont encore rares sur le marché. Une petite explication s’impose donc. L’extraction par CO2 est une technique moderne et complexe qui consiste à traiter les matières premières végétales avec du CO2 à l’état supercritique, c’est-à-dire entre l’état gazeux et l’état liquide, sous pression élevée et à température basse (moins de 40°C). Dans ces conditions, le dioxyde de carbone se transforme en solvant naturel super efficace et permet d’extraire les essences, contenues dans les plantes. A la fin de l’extraction la pression est abaissée de manière à faire revenir le gaz carbonique à l’état gazeux ; il peut ainsi être éliminé du produit fini sans laisser de résidus. Autre avantage de cette méthode : il n’y a pas de dégradation des composants. Dans les extraits CO2 on retrouve, par exemple, des molécules fragiles qui craignent les températures élevées et qui, par conséquence, ne sont pas présentes dans les huiles essentielles obtenues par distillation à la vapeur d’eau.

    Les extraits CO2 en cuisine

    Précieux et rares, les extraits CO2 alimentaires ont néanmoins mérité une place de choix dans vos placards. Ne contenant aucun micro-organisme reproductible, aucun additif, pas de résidus ni solvants, les extraits CO2 sont sûrs et sans danger de contamination. Ils ne nécessitent pas non plus de conservateurs. Leur odeur et leur goût sont très proches de ceux de la matière première, sans altération. Très intenses, ils doivent par contre être utilisés avec parcimonie, à raison de quelques gouttes seulement, pour ne pas rendre le plat immangeable. Évitez, également, de trop chauffer votre préparation : certaines molécules sont sensibles à la température et peuvent donc être détériorées. Pour vos pâtisseries, glaces, desserts et boissons pensez à des extraits CO2 tels que la vanille de Tahiti, la noix de coco ou encore le café. Les plats salés peuvent eux aussi être agrémentés d’extraits CO2 comme la sauge ou le chili. Avec ces extraits votre cuisine est naturelle, saine et riche en saveurs !

  • Extraits CO2 cosmétiques

    Les extraits CO2, également appelés « extraits supercritiques », sont des concentrés d’actifs de plantes extrêmement purs et puissants, qui sont obtenus grâce à un procédé d’extraction spécial. La méthode d’extraction utilisée est respectueuse de l’environnement et en même temps de la plante, permettant de ne pas altérer les substances utiles et de garder toute la force végétale. Précieux et délicats, les extraits CO2 sont prisés en cosmétique et en parfumerie, notamment de luxe, suite à leur teneur exceptionnelle en différents composants actifs, leur grande efficacité et à l’intensité de leur fragrance, extrêmement proche de la fragrance naturelle de la plante.  Les extraits CO2 ne sont pas solubles dans l’eau, ils se présentent le plus souvent sous forme d’un liquide fluide ou visqueux et s’utilisent dilués dans un corps gras. Ils sont parfaits pour confectionner vos produits de beauté DIY ou vos parfums maisons, même si quelques précautions d’emploi s’imposent.

    L’utilisation des extraits CO2 en cosmétique

    Gorgés de principes actifs, les extraits CO2 occupent une place d’honneur parmi les composants cosmétiques. Déjà adoptés par l’industrie, ils peuvent également s’inviter dans votre trousse de toilette, seuls pour certains ou faisant partie de préparations maison. Comme, par exemple, ces quelques extraits naturels ci-dessous. L’extrait CO2 de framboise est riche en vitamine E et en antioxydants. Il est idéal pour les peaux à problèmes, sensibles, abîmées et se retrouve dans de nombreuses réalisations : soins antirides, pommades réparatrices, masques, etc. L’extrait CO2 de l’arnica contient des principes actifs qui ne seraient pas extraits au cours d’une distillation et il met à profit de l’utilisateur tous les bienfaits de la plante, son pouvoir de lutter contre les coups, les traumatismes articulaires et musculaires. Les extraits CO2 d’ambrette et d’iris sont très appréciés en parfumerie et s’utilisent pour apporter une note de fond. Dans tous les cas, quelle que soit la plante d’origine, les extraits CO2 sont toujours riches en actifs et puissants. Une grande attention lors de l’utilisation s’impose pour éviter le surdosage. Certains extraits, comme celui d’ambrette par exemple, sont même toxiques et ne peuvent s’utiliser qu’en interne. N’oubliez donc pas de toujours lire attentivement le mode d’emploi avant de vous lancer !

    Les extraits CO2 : quels sont leurs atouts ?

    L’extraction par CO2 est une technique moderne et complexe. Le principe est d’utiliser le dioxyde de carbone naturel mis dans un état supercritique (ni liquide, ni gazeux) car comprimé à haute pression à une température de 30°C environ. Dans ces conditions, le gaz carbonique se comporte comme un très bon solvant et permet d’extraire toutes sortes d’actifs de plantes. Il ne présente aucune toxicité et il est complètement éliminé à la fin de l’extraction sous forme de gaz, grâce au simple retour à la pression atmosphérique. Les avantages de ce procédé sont nombreux. Premièrement, les divers composants du végétal ne sont pas dénaturés, les températures modérées permettant d’éviter la dégradation des molécules thermolabiles (c’est-à-dire sensibles à la température). On obtient alors des extraits très puissants et proches de la matière première. Deuxièmement, les extraits CO2 sont purs, sans résidus de solvants ni de pesticides, qu’on retrouve parfois dans les huiles essentielles. Et enfin, cette méthode d’extraction est non-polluante, écologique.

Résultats 1 - 19 sur 19.

L'extraction au CO2 supercritique

Lorsqu'elle a commencé à utiliser l'extraction supercritique dans les années 70, l'industrie a initialement utilisé des solvants chimiques comme l'acétone, le benzène ou le méthanol. Ces solvants pétrochimiques sont depuis progressivement remplacés car devenus plus chers avec l'envolée des cours du pétrole et pour leur toxicité potentielle. Cherchant à éradiquer les solvants chimiques pour traiter les végétaux avec un solvant vert, les scientifiques ont élaboré une méthode d’extraction plus écologique basée sur le gaz carbonique. Cette technologie appelée "extraction au CO2 supercritique" s'appuie sur un état particulier du gaz entre liquide et gaz. Cet état lui permet de pénétrer au cœur des cellules et de se charger de molécules. Ce solvant d’extraction est ensuite ramené à l’état gazeux en modifiant la pression au sein de l’appareil extracteur. Le C02 en ressort saturé des agents actifs de la plante recherchés pour leurs vertus. Une technologie nettement plus efficace que la distillation traditionnelle et plus écologique.

L'extraction par CO2 est donc une technologie moderne extrêmement douce pour recueillir des substances végétales lipophiles et ne laissant aucun résidu de solvant. A partir des matières premières végétales sont obtenus des substances, arômes ou senteurs essentiellement bioactifs. Les extraits de CO2 sont microbiologiquement stables. Ils ne nécessitent aucune conservation et sont pratiquement stériles de nature. Tous les extraits CO2 sont solubles dans l'huile. Certains ont une consistance cireuse, peuvent être liquéfiés par réchauffement, puis incorporés à toute phase huileuse ou graisseuse. On fait la distinction entre les extraits par CO2-se (sélectifs) et par CO2-to (totaux). Les premiers sont grossièrement comparables aux distillats à la vapeur classiques (huiles essentielles),les derniers aux extraits d'hexane classiques (oléorésines).

Les avantages de l’extraction CO2

L’extraction au CO2 supercritique s’effectue à basse température (environ 30°) évitant ainsi toute altération des principes extraits. En jouant sur la pression du CO2 utilisé comme solvant, il est possible de cibler des composants particuliers et de procéder à une extraction sélective. Idéal pour n'extraire que les agents actifs recherchés pour leur vertu! Il résulte de ce processus un extrait particulièrement pur saturé en composés actifs et exempts de toute trace de produits chimiques auxquels la plante aurait été exposée durant sa croissance (pollution ou pesticides). S’ils se présentent comme une huile végétale ou dilués dans un corps gras, les extraits CO2 sont beaucoup plus concentrés et particulièrement odorants. Les parfumeurs les utilisent par exemple pour composer leurs meilleures flagrances. Une concentration qui permet aussi de booster l’efficacité des crèmes cosmétiques et des baumes thérapeutiques. L’extrait CO2 est le seul à concentrer à ce point les vertus naturelles des plantes. Appliquée par exemple au romarin, l’extraction CO2 permet de concentrer les diterpènes phénoliques pour une action anti-oxydante particulièrement puissante. De même l’extrait CO2 Arnica concentre toutes les propriétés analgésiques de cette herbacée des montagnes grâce à une concentration maximum des lactones contenues naturellement par celle-ci.


L’extraction CO2 supercritique appliquée aux traitements des végétaux à défaut de révolution constitue une avancée notable dans l’univers de l’herboristerie. Grâce à cette technologie écologique, la plante donne tout ce quelle possède pour notre bien être. Alliance d’intelligence humaine et de dons de la nature, les extraits CO2 nous offrent le meilleur du monde végétal !