Trier par :

Conditionnement <

Inhalateurs huiles essentielles

Les inhalations sont incontournables quand il faut traiter des troubles nerveux ou respiratoires. Lors d’une inhalation, les principes actifs des huiles essentielles entrent directement en contact avec les muqueuses, ce qui augmente leur efficacité. Les inhalateurs Huiles & Sens sont présentés dans un format nomade, qui se glisse facilement dans un sac ou dans une poche et peut vous suivre partout. Une solution idéale pour pouvoir profiter des bienfaits des huiles essentielles à tout moment. Vous avez le trac à cause d’un examen ? Vous couvez un joli rhume, vous toussez sans arrêt, mais impossible pour vous aujourd’hui de rester au lit ? Vous devez prendre l’avion, mais vous avez le mal des transports ? Vous vous sentez fatigué, au bout du rouleau, mais les vacances ne sont pas encore pour demain et vous devez malgré tout être performant au travail ? Dans toutes ces situations, comme dans beaucoup d’autres, un inhalateur aux huiles essentielles bien choisies sera pour vous un parfait compagnon !

Lire la suite
Résultats 1 - 1 sur 1.

L’inhalation des huiles essentielles : les principes

L’inhalation est une technique très ancienne, elle était déjà pratiquée en Égypte aux temps des pharaons. Il existe deux types d’inhalations. Les inhalations humides, qui consistent à enfermer son visage au-dessus d’un bol d’eau chaude (mais pas brûlante !) agrémentée d’huiles essentielles pour respirer les vapeurs gorgées de principes actifs. Et les inhalations dites sèches, qui sont plus pratiques dans certains cas. Les inhalations sèches se font tout simplement en respirant à fond, plusieurs fois dans la journée, des huiles essentielles déposées sur un mouchoir, un bout de coton ou via un inhalateur. Ce procédé conjugue l’impact direct sur les voies respiratoires avec l’influence sur l’odorat, il est lié à l’olfactothérapie, qui utilise les odeurs pour soigner psychiquement. Une fois inhalées, les huiles essentielles entrent en contact direct avec les muqueuses du nez, des sinus, de la gorge, des poumons. L’inhalation agit donc sans intermédiaires sur la sphère ORL, ce qui permet de traiter les affections avec une efficacité redoutable. Ce procédé sera d’autant plus efficace que vous aurez préalablement préparé vos muqueuses. Nettoyez-les en pulvérisant de l’eau de mer ou du sérum physiologique pour les rendre plus réceptives.

Les inhalateurs, comment les utiliser ?

L’inhalateur se présente sous forme d’un tube qui renferme une tige en coton. On imbibe cette dernière avec une huile essentielle ou avec une synergie (environs 6 gouttes). Un capuchon vissé sur le tube permet de préserver tout le pouvoir des huiles pendant des semaines, voire des mois. Les huiles les plus fréquemment utilisées en inhalations sont : l’Eucalyptus radié, le Thym à thujanol, la Lavande vraie, le Pin sylvestre. Les huiles de Palmarosa, de Ravintsara, de Tea tree, de Marjolaine à coquilles ou de Pamplemousse peuvent également s’avérer intéressantes, ainsi que notre synergie Oxygen. Mais attention : certaines huiles, notamment contenant des phénols, sont au contraire interdites à l’inhalation, car elles sont irritantes pour les voies respiratoires. Il s’agit, par exemple, de la Sarriette des montagnes, de la Cannelle, du Thym à thymol ou encore du Giroflier. Des précautions sont aussi à prendre quand il s’agit de personnes allergiques, souffrants d’asthme et des enfants de moins de 6 ans. Dès qu’une gène est ressentie, il faut immédiatement arrêter l’inhalation.

Les inhalateurs sont des procédés simples et efficaces pour profiter de vos huiles essentielles en toutes circonstances: voyages, travail, examens, etc. Bien refermé, les inhalateurs peuvent conserver pendant plusieurs semaines les parfums et propriétés des huiles essentielles.

Vu récemment
Aucun produit

Menu