Trouvez votre huile essentielle ici

guide huiles essentielles

Tout savoir sur les huiles essentielles - Le Guide

guide des huiles essentielles


Ce guide des huiles essentielles et de l'aromathérapie répond aux questions les plus fréquemment posées.

Que sont les huiles essentielles ?

Connues des civilisations anciennes et aujourd'hui scientifiquement reconnues, les huiles essentielles sont des extraits naturels de plantes puissants et d'une extraordinaire efficacité, tant sur le plan de la santé que de la beauté et du bien-être. En les combinant, il est possible de mettre au point des synergies aromatiques inédites dont les vertus et propriétés répondent à des besoins ciblés comme, par exemple, le renforcement des défenses immunitaires, la relaxation, la stimulation, le soulagement de douleurs articulaires et musculaires, l'atténuation de l'effet "peau d'orange", ...

On peut profiter des bienfaits des huiles essentielles sous réserve de strictement respecter les précautions d'usage. Pour profiter pleinement de leur vertus il est recommandé d'utiliser exclusivement des huiles essentielles chémotypées (CT), 100% pures et naturelles, botaniquement et biochimiquement définies (H.E.B.B.D.). Préférez des huiles essentielles issues de l'Agriculture Biologique, de culture sauvage de régions éloignées des zones polluées ou issues de cultures traditionnelles contrôlées dans des zones rurales non polluées. Les huiles essentielles s'utilisent dans des compositions à diffuser dans l'atmosphère (voir la diffusion d'huiles essentielles), dans les produits de beauté (mélangées à des huiles végétales vierges, des beurres végétaux, crèmes neutres), dans les huiles de massage (voir à massages aux huiles essentielles), dans le bain (voir à huiles essentielles pour le bain) ou même en cuisine (les huiles essentielles en cuisine). Les enfants peuvent bénéficier des huiles essentielles à condition de respecter des règles strictes quant aux dosages et sous suivi médical (voir la page les huiles essentielles pour les enfants pour en savoir plus).



Quelles sont les huiles essentielles nécessaires pour démarrer en aromathérapie ?

huiles essentiellesIl y un nombre très important d'huiles essentielles dans le commerce et il est souvent difficile de s'y retrouver et encore moins de savoir lesquelles acheter pour se constituer une trousse familiale de base. Si vous deviez n'en retenir que cinq, il conviendrait de privilégier l'huile essentielle d'arbre à thé (Melaleuca alternifolia), aussi appelée tea tree, l'huile essentielle de citron (Citrus limonum), l'huile essentielle de palmarosa (Cymbopogon martinii), l'incontournable huile essentielle de lavande fine (Lavandula angustifolia) et l'huile essentielle de ravintsara (Cinnamomum camphora L.) :

  • Huile essentielle d'arbre à thé : elle est anti-fatigue, calmante, anti-infectieuse, antibactérienne à large spectre d'action, antifongique, anti-parasitaire, antiseptique, cicatrisante, tonique, décongestionnante veineuse. L'huile essentielle d'arbre à thé est indiquée dans les cas d'abcès, d'affection cutanée, de carie, de confort respiratoire, de coup de froid avec écoulement nasal, d'imperfections peaux jeunes (type boutons), d'infection de la muqueuse buccale (type aphte), d'infection cutanée (type impétigo), d'infections respiratoires, de maux de gorge, de pellicules, de plaies et de poux.
  • Huile essentielle de citron : elle est antibactérienne, antiseptique, fluidifiante sanguin, digestive, tonique, protectrice hépatique, anti-nauséeux. Elle est indiquées dans les cas de ballonements / excès de gaz, coup de froid, digestion difficile, état grippal, fatigue, surpoids, mal de mer / mal des transports et verrues.
  • Huile essentielle de palmarosa : elle est antibactérienne et anti-infectieuse majeure à large spectre d'action, antifongique, antivirale. Neurotonique, cardiotonique. Positivante. Régénératrice cutanée et capillaire. Régulatrice de la production du sébum, cicatrisante, astringente, hydratante.
  • Huile essentielle de lavande fine : c'est l'huile des 1001 vertus ! Elle est, entre autres, anti-inflammatoire, antalgique, anti-infectieuse, anticoagulante légère, fluidifiante, décongestionnante, antispasmodique puissante, décontractante musculaire, anti-dépressive, calmante, réequilibrante, sédative, hypotensive, cardio-tonique, cicatrisante, régénératrice cutanée, insecticide et vermifuge. 
  • Huile essentielle de ravintsara : elle est antivirale, anti-infectieuse, antibactérienne, anti-douleur, antispasmodique, décontractante musculaire, expectorante, fortifiante du système immunitaire, neurotonique, équilibrante et positivante. Elle est indiquée dans les cas d'affections nez-gorge, de bouton de fièvre, confort respiratoire, et renforcement des défenses i
  • Nous avons réuni ces 4 de ces 5 huiles essentielles cardinales dans notre pack "4 huiles essentielles indispensables"

    huiles essentielles indispensables

Des huiles essentielles vraiment essentielles, à découvrir immédiatement !

Découvrez également nos autres coffrets et packs produits pratiques et économiques :

Voir tous les packs d'huiles essentielles et d'accessoires aromathérapie


Quelles sont les propriétés des huiles essentielles ?

Les huiles essentielles aident à traiter les petites indispositions de la vie de tous les jours. Outre leur action curative, elles opèrent de manière préventive en stimulant le système immunitaire afin que votre organisme lutte plus efficacement contre les infections bactériennes et virales.

Parmi les propriétés les plus connues, on citera la propriété antiseptique. A l'heure où les germes microbiens deviennent de plus en plus résistants, ce qui implique pour l'industrie pharmaceutique de trouver des antibiotiques de plus en plus puissants (mais aussi de plus en plus destructeurs de la flore saprophyte responsable de notre immunité), les huiles essentielles offrent une véritable alternative.

Leur efficacité se révèle en effet stable dans le temps et la preuve est faite tous les jours de leur grande efficacité, là où certains antibiotiques échouent désormais.

En fait, les vertus antiseptiques des plantes sont connues depuis des milliers d'années. Les hommes se sont ainsi aperçus, par exemple, que certaines aromates, comme le thym, la sarriette ou la cannelle freinaient la fermentation des aliments.

Aujourd'hui, les pouvoirs antiseptiques des huiles essentielles sont scientifiquement prouvés : ainsi, l'huile essentielle de thym en solution aqueuse à 5% détruit le streptocoque en 4 minutes, le staphylocoque en 4 à 8 minutes et le bacille de la tuberculose en 30 à 60 minutes.

Selon le type d'huile essentielle, les propriétés peuvent être (non exhaustif) :

  • Analgésique (soulage la douleur par une action sédative sur les nerfs),
  • Antibiotique (lutte contre les infection internes),
  • Antidépresseur (lutte contre les états dépressifs,
  • Antiémétique (soulage les états nauséeux et élimine l'envie de vomir),
  • Anti-inflammatoire (réduit les inflammations),
  • Antispasmodique (prévient et soigne les douleurs spasmodiques de l'intestin et de l'utérus),
  • Antisudoral (réduit la transpiration),
  • Antitoxique (agit comme un anti-poison),
  • Antiviral (inhibe ou élimine les virus),
  • Aphrodisiaque (augmente la libido),
  • Astringent (tonifie les tissus),
  • Carminatif (expulse les gaz intestinaux),
  • Cholagogue (stimule la sécrétion biliaire),
  • Cicatrisant (accélère et améliore la cicatrisation),
  • Déodorant (réduit les odeurs),
  • Dépuratif (purifie le sang),
  • Digestif (stimule et facilite la digestion. Soulage l'indigestion),
  • Diurétique (augmente la quantité d'urine),
  • Emménagogue (stimule et régule les règles),
  • Expectorant (élimine les excès de mucus présent dans les bronches),
  • Fébrifuge (réduit la fièvre),
  • Fongicide (prévient et détruit les infections fongiques),
  • Galactalogue (stimule la sécrétion lactée),
  • Hépatique (stimule et tonifie le foie),
  • Hypertenseur (augmente la pression sanguine),
  • Hypotenseur (abaisse la pression sanguine),
  • Immunostimulant (renforce les défenses de l'organisme contre les infections),
  • Nervin (tonifie le système nerveux),
  • Sédatif (réduit le stress et calme le système nerveux),
  • Stimulant (augmente l'énergie et accélère les sécrétions glandulaires -libération d'adrénaline-),
  • Stomachique (stimule la digestion gastrique),
  • Styptique (interrompt ou réduit une hémorragie externe),
  • Sudorifique (augmente la transpiration),
  • Tonique (tonifie le corps ou un organe spécifique),
  • Utérin (tonifie l'utérus),
  • Vasoconstricteur (contracte les petits vaisseaux sanguins),
  • Vasodilatateur (dilate les petits vaisseaux sanguins),
  • Vulnéraire (accélère la cicatrisation).


Les huiles essentielles, comment ça marche ?

huiles essentielles

Pour qu'elles entrent en action, les huiles essentielles doivent pénétrer l'organisme (frictions/massages, inhalation, absorption). Ensuite, c'est grâce à la circulation sanguine qu'elles atteignent les foyers à traiter. En diffusion dans l'atmosphère, les arômes adressent également au système limbique du cerveau des signaux olfactifs susceptibles de stimuler des "émotions". Ce faisant, le système limbique ordonne la production de substances immunitaires et d'hormones.


Que signifient les termes 100% pures et naturelles et H.E.B.B.D. ?

Nos Huiles Essentielles sont 100% pures et naturelles, Botaniquement et Biochimiquement Définies (H.E.B.B.D.) :

  • Une huile essentielle devrait être par définition 100 % pure et naturelle. Cette mention est cependant apporter pour garantir que l'huile essentielle ne comporte aucune autre substance que celle issue de la plante. Qu'elle est non modifiée ou diluée, non déterpénée, rectifié ou reconstituée.
  • Chaque huile essentielle est issue d'une variété botanique définie clairement identifiée. On parle aussi d'huile essentielle chémotypée.
  • Les méthodes d'extraction utilisées sont la distillation à la vapeur d'eau ou expression à froid pour les agrumes. 


Les compositions d'huiles essentielles sont-elles plus efficaces ?

Les huiles essentielles, lorsqu'elles sont associées entre-elles, renforcent mutuellement leurs principes actifs. Il est donc intéressant, dans certains cas, de les associer afin d'obtenir une synergie et une potentialisation de l'effet recherché, sans dépasser 3 ou 4 huiles essentielles pour ne pas risquer de provoquer des antagonismes.

Pour la diffusion dans l'atmosphère, les associations créent des parfums inédits (voir à diffusion huiles essentielles). Avec le temps, vous pourrez créer vous même de véritables compositions d'ambiance !


Comment choisissons-nous les huiles essentielles ?

L'équipe et les procédures de Laboratoire Centiflor sont draconiennes lorsqu’il s’agit de sélectionner les huiles essentielles (et l’ensemble des autres produits de la gamme aromathérapie et ingrédients cosmétiques). La sélection s’effectue sur 4 critères de qualité très stricts :

  • la teneur en principes actifs (confirmée par des analyses en laboratoire indépendant),
  • l’origine ou le terroir (nous privilégions les producteurs français)
  • le producteur (expérience, rigueur et ancienneté),
  • le mode non polluant de production (nous privilégions les producteurs qui utilisent des énergies renouvelables et/ou non polluantes).

Le prix d’achat entre également dans le choix de nos matières mais il reste secondaire par rapport aux critères de qualité. Ceci peut expliquer pourquoi, sur certains produits, nous soyons un peu plus chers de d'autres.

Chez Huiles & Sens, la qualité, c'est notre parti pris !

Le contrôle à l’arrivée, le mode de stockage (froid positif), le mode de fabrication et la traçabilité complète des matières premières (du producteur aux produits que vous trouverez dans votre colis Huiles & Sens) complètent notre chaîne qualité.

Que doit-on trouver sur l'étiquette d'un flacon d'huile essentielle ?


informations étiquette alimentaire

  • Le nom usuel et surtout la dénomination latine de la plante : elle seule permet de reconnaître la variété exacte au sein de l'espèce botanique et d'éviter des confusions dues aux noms communs variables, p.ex. Eucalyptus radiata, Eucalyptus globulus, Eucalyptus citriodora, Eucalyptus polybractea cryptonifera.
  • Le Chémotype (CT) de la plante : les constituants biochimiques majoritaires ou caractéristiques présents dans l'huile essentielle sont la signature d'une origine ou d'un terroir spécifique de la plante.
  • L'origine géographique : en fonction du pays, de la région, du sol, du climat et de l'altitude etc. une même plante élabore des essences différentes aux propriétés bien déterminées.
  • L'organe producteur ou la partie du végétal : les feuilles, fruits, péricarpes, rameaux, écorce, bois, sommités fleuries, fleurs, racines ou semences produisent des huiles essentielles différentes qui n'ont pas le même usage.
  • La garantie "Huile Essentielle 100% pure et naturelle" indique que l'huile essentielle est non modifiée ou diluée, non déterpenée, rectifiée ou reconstituée.
  • Lorsqu'elle est issue de l'Agriculture biologiqueune huile essentielle doit faire apparaître sur son étiquette le nom de l'organisme certificateur.
  • Les logos AB (français) et la feuille verte (logo européen) sont exclusivement réservés aux denrées alimentaires.
  • Le numéro de lot permet d'assurer la traçabilité du produit.
  • La DLUO (date limite d'utilisation optimale) doit être précisée.
  • Les coordonnées du fabricant.
  • La contenance.
  • Le mode d'utilisation.
  • Sur les huiles essentielles destinées à la diffusion ou utilisation en tant qu'ingrédient cosmétique doivent figurer les pictogrammes et phrases phrases H et P santé et sécurité ainsi qu'une étiquette tactile.
  • Le logo Eco Emballages (point vert optionnel) : notre entreprise est partenaire du programme français de valorisation des emballages ménagers.

      informations étiquette cosmétique

Que signifient les pictogrammes et phrases de danger?

Bien que 100% naturelles et souvent extraites de plantes issues de l'agriculture biologique, les huiles essentielles sont considérées comme une substance chimique. 

Dans ce cadre elles doivent être conformes au règlement CLP (Classification, Labeling and Packaging) qui définit les règles européennes de classification, d'étiquetage et d'emballage des produits chimiques. C’est à partir de leur classification que sont définies les pictogrammes et phrases de sécurité figurant sur l’étiquette. 

Sont exemptes de cette reglementation, les huiles essentielles pouvant être considérées comme denrée alimentaire (arôme ou complément alimentaire).


Comment les huiles essentielles sont-elles extraites ?

Le procédé le plus utilisé est la distillation à la vapeur d'eau. Le principe est simple : de la vapeur d'eau est injectée dans une cuve (alambic) remplie de la plante dont on souhaite extraire l'huile essentielle. En circulant à travers les plantes, la vapeur d'eau se charge de ses principes actifs. La vapeur ainsi enrichie est dirigée dans un conduit réfrigéré et, au contact du froid, forme des gouttelettes qui sont recueillies dans un récipient. Le liquide qui se constitue laisse apparaître, à sa surface, l'huile essentielle (celle-ci étant moins dense que l'eau). Il n'y a plus qu'à la prélever. Le reste du liquide sera utilisé pour créer une eau florale (hydrolat). L'autre technique, utilisée pour les agrumes (Orange, Citron...), consiste à presser leur zeste mécaniquement et à froid.
Une nouvelle technologie est l'extraction par CO2.


Quelles sont les différentes utilisation des huiles essentielles ?

La diffusion : Grâce à un diffuseur électrique, l'huile essentielle libère dans l'air ambiant des microparticules d'huile essentielle. Outre leurs actions thérapeutiques, les huiles essentielles diffusées dans l'atmosphère éliminent les odeurs désagréables (tabac, cuisine...), revitalisent l'air ambiant et apportent des ions négatifs. Les brule-parfums peuvent aussi être utilisés mais, en chauffant les huiles essentielles, ils diminuent fortement leurs principes actifs.

L'ingestion : L'ingestion des huiles essentielles est à réserver aux personnes qui connaissent bien les huiles essentielles. Il faut toujours fortement les diluer avant de les ajouter comme arôme à un plat ou pouvoir les ingérer en tant que complément.
Aussi il est impératif de respecter la prescription qui vous a été faite par votre médecin ou thérapeute si l'ingestion devait se faire pour un usage thérapeutique. Seulement les huiles essentielles de qualité "alimentaire" peuvent s'ingérer. Souvent vous pourrez parfaitement remplacer l'ingestion des huiles essentielles par une application cutanée. Informez vous et assurez vous que votre prescripteur est bien qualifié avant d'ingérer les huiles essentielles inutilement! Les cas ou l'ingestion des huiles essentielles est requise sont rares.

Certaines personnes utilisent les huiles essentielles pour aromatiser leur plats. Mais comme elles sont très concentrées il faut bien savoir les choisir et respecter leur taux de dilution qui doit être important en fonction des huiles. De manière générale il ne faut jamais dépasser les 3 gouttes d'huiles essentielles pour un adulte par prise et limiter ses prises à 3 fois par jour. Il ne faut jamais absorber les huiles essentielles directement. Il faut toujours les diluer avant :
- une goutte sur une cuillerée de miel, bien mélangé (!) pour laisser fondre le tout dans la bouche, sur une pastille neutre Arom'Pastille quand l'huile essentielle le permet. Pour les intégrer dans un plat on peut les diluer dans un corps gras (crème, huile) avant de les intégrer en fin de préparation. Il ne faut jamais chauffer les huiles essentielles.

- On peut également rajouter le miel avec l'huile essentielle ou la solution réalisée avec le Solub-HE dans une tisane ou de l'eau chaude mais pas bouillante.
>>> Voir aussi plus bas sous "ingestion des huiles essentielles - précautions". <<<

L'inhalation humide : Elle consiste à respirer de la vapeur d'eau chargée de quelques gouttes d'huile essentielle (pas plus de 10 gouttes). A défaut d'inhalateur (que vous pouvez acheter en pharmacie), vous pouvez tout simplement vous pencher au-dessus d'un bol d'eau chaude avec une serviette de bain sur la tête pour respirer le plus possible de vapeur. Ne pas dépasser plus de 15 minutes par inhalation.

Le bain : Les huiles essentielles n'étant pas solubles dans l'eau, il faut les mélanger à un émulsifiant avant de les verser dans le bain. On peut ainsi, en fonction de l'huile essentielle, utiliser de la poudre de lait (2 à 3 cuillères à soupe), de la poudre d'algue (1 à 2 cuillère à soupe), un savon liquide ou un shampoing neutre Base Neutre (1 cuillère à soupe), du Solub-HE ou de l'huile végétale (1 à 2 cuillères à soupe) ou réaliser des sels de bain avec le sel d'Epsom ou sel de la mer morte. Attention : pour rajouter les huiles essentielles à des sels de bain, il faut également les diluer au préalable dans de l'huile végétale. Il faut être particulièrement prudent avec les huiles essentielles irritantes.
Ne pas dépasser la dose de 10 gouttes par bain et ne pas rester plus de 20 minutes. Ajouter votre préparation aromatique juste avant de vous glisser dans l'eau.

Friction/massage : Appliquées sur la peau, les huiles essentielles pénètrent les tissus et irriguent le corps par le sang. On peut ainsi privilégier les passages veineux comme le poignet ou le pli du coude. De manière générale, il faut toujours diluer les huiles essentielles avant de les appliquer sur la peau. Des exceptions existent pour l'huile essentielle de lavande ou l'arbre à thé. Il est conseillé de les mélanger au préalable avec une huile végétale (jojoba, macadamia, rose musquée, argan, noix de coco, germes de blé, amande douce, olive, noyau d'abricot...).


Quels sont les dosages des huiles essentielles ?

Une huile essentielle est efficace pour une dose donnée et sur une durée déterminée.
Si une huile essentielle n'a pas l'effet désiré au bout de 4-5 jours, il est préférable d'en
changer (en général, plusieurs huiles essentielles peuvent être utilisées pour un même symptôme). Continuer le traitement avec une huile essentielle ayant des propriétés semblables. Un médecin/aromathérapeute peut prescrire des traitements plus longs à des doses supérieures
en fonction de la gravité de la maladie, de son ancienneté et de l'effet recherché.

Contrairement à ce qui est indiqué dans la littérature Française et "copié/collé" d'un site internet à un autre, les cas ou l'ingestion des huiles essentielles est requise sont rares.

dosage des huiles essentielle

Une règle générale simple permet de fixer les doses que l'on peut absorber par voie interne :

  • chez l'adulte : 1 goutte par 25 kg de poids corporel, de 1 à 3 prises par jour.
  • chez l'enfant : ne pas utiliser d'huile essentielle par voie interne

IMPORTANT : Ces informations sont données à titre d'information générale. Pour tout usage thérapeutique des huiles essentielles la consultation d'un médecin/pharmacien spécialisé en aromathérapie est indispensable

Concentrations d'huiles essentielles en usage externe :

  • Bain (adulte) : 10 gouttes maximum à diluer dans un solvant (Solub-HE, Base Neutre)
  • Bain des pieds : 4 à 6 gouttes
  • Crème de massage : 2 à 2,5%
  • Huile de massage : 2 à 10% - soit environ 4 à 20 gouttes de HE dans 1 cuillère à soupe d'huile grasse
  • Inhalation humide : 6 –10 gouttes dans 250 ml d'eau (selon l‘âge)
  • Inhalation sèche : 2–3 gouttes sur un mouchoir ou dans un stick inhalateur
  • Vaporisateur atmosphérique : 50 à 100 gouttes dans 30 cl d‘eau (bien agiter avant usage)
  • Crème visage : 0,1 à 1%
  • Lait corps, lotion : 1 à 1,5%
  • Pommade : 3 à 5%
  • Répulsif insectes : 2 à 2,5 % - soit env. 4 à 5 gouttes dans 1 cuillère à soupe de lotion
  • Shampooing et après-shampooing : 0,5-1,5% 20 à 30 gouttes pour 1 verre de shampooing (125 ml)

Mesures et équivalences :
35 gouttes = environ 1 ml
175 gouttes = environ 5 ml
1 cuillère à soupe = environ 10 ml


Comment conserver les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles se conservent plusieurs années. Certaines ont même tendance à se bonifier avec le temps (à l'exception des huiles essentielles extraites des zestes d'agrumes qui ne se conservent pas plus de 2 ans).

Refermez bien les flacons après usage car les arômes s'évaporent dans l'atmosphère. Evitez de coucher les bouteilles pour que les huiles essentielles ne soient pas en contact trop prolongé avec le compte-gouttes en plastique (les huiles ont une action corrosive sur le plastique). Placez vos flacons dans un endroit frais et à l'abri de la lumière.

Même si nous flacons sont tous pourvues d'un bouchon avec une sécurité enfant, il faut toujours les tenir hors de leur porté !


Les précautions d'usage pour les huiles essentielles

  • Les huiles essentielles sont très riches en principes actifs et extrêmement puissants. Il faut les manipuler avec précaution et les utiliser avec modération.
  • Respecter scrupuleusement les dosages et modes d'utilisation préconisés qui peuvent être différents selon les utilisations indiquées par votre médecin/aromathérapeute.
  • Ne pas administrer d‘huile essentielle à un enfant de moins de 7 ans (voire plus pour certaines huiles essentielles) sans l‘avis préalable d‘un médecin.
  • Grossesse et allaitement : Il est recommandé de ne pas utiliser les huiles essentielles pendant la grossesse sans avis médical. Certaines huiles essentielles peuvent avoir un effet abortif ou coupe lait.
  • Ne pas utiliser les huiles essentielles chez les personnes ayant des antécédents épileptiques ou convulsifs, les personnes hypersensibles aux huiles essentielles, les asthmatiques, et les personnes allergiques.
  • Ne jamais injecter d‘huiles essentielles par voie intra-veineuse ou musculaire.
  • Allergie : Il est conseillé de pratiquer un test d‘allergie avant d‘utiliser une huile essentielle. Pour cela, appliquez une goutte d‘huile essentielle (mélangée à une goutte d'huile végétale) dans le pli du coude. S‘il n‘y a aucune réaction au bout de 24 heures, vous pourrez utiliser cette huile essentielle. 
  • Allergies respiratoires, Asthme : L'utilisation des huiles essentielles en diffusion atmosphérique est contre-indiquée (sauf avis médical).
  • Soleil : Eviter toute exposition aux rayons solaires et UV dans les heures qui suivent l'application ou la prise d‘une huile essentielle photo-sensibilisante (Citron, Orange, Mandarine, Bergamote, Khella).
  • Absorption accidentelle : Faire ingérer (et, si possible, faire vomir) de l’huile végétale pure (1 à 3 cuillers à soupe, olive, tournesol etc). Ne jamais faire boire de l'eau! Les huiles essentielles ne sont pas hydrosolubles. Appelez le centre anti-poison n° disponible sur http://www.centres-antipoison.net/
  • Ne jamais appliquer d‘huile essentielle proche ou sur les yeux, les muqueuses auriculaires, nasales et ano-génitales.
  • Projection oculaire accidentelle : Essuyer l‘oeil avec un coton largement imbibé d‘huile végétale pure ou répandre une ou plusieurs gouttes d‘huile végétale sur le globe oculaire. Si nécessaire, répéter cette opération à plusieurs reprises. Ne pas nettoyer à l‘eau!
  • Les huiles essentielles ne sont pas hydrosolubles (ne se dissolvent pas dans l'eau). Si vous en versez dans un bain ou dans un plat, elles flottent à la surface et risquent de provoquer des irritations ou brûlures cutanées. Il faut toujours bien les diluer au préalable (p.ex. dans un savon liquide neutre, une huile végétale, du miel, de la glycérine, de la crème liquide, du Solub-HE).
  • Eviter le contact des huiles essentielles pures avec la peau. Certaines sont dermo-caustiques. Utilisées pures, elles peuvent irriter ou brûler la peau (p.ex. Cannelle, Gaulthérie, Girofle, Origan, Thym à thymol, Sarriette). L'huile essentielle de Menthe a un effet de refroidissement en application sur la peau. Ne pas l'utiliser dans un bain !
  • Consulter un médecin est absolument nécessaire dans les cas de maladies graves ou en cas d'utilisation prolongée.
  • Conservation : Légalement la durée de conservation des huiles essentielles est fixée à 5 ans. Sachez toutefois que certaines essences se conservent au delà et s’améliorent même au fil du temps. Les huiles essentielles extraites de zestes d‘agrumes sont à utiliser dans les 2 ans pour des applications cutanées ou dans un bain, mais peuvent être utilisées au delà de cette date pour la diffusion.
  • Refermez bien les flacons après usage car les arômes et les principes actifs s‘évaporent dans l‘atmosphère.
    Evitez de coucher les bouteilles pour que les huiles essentielles ne soient pas en contact trop prolongé avec le compte-gouttes en plastique (les huiles ont une action corrosive sur le plastique). Placez vos flacons dans un endroit frais et à l'abri de la lumière.
  • Les tenir hors de portez des enfants.


Diffusion des huiles essentielles :

  • N'utilisez seulement des huiles 100% pures & naturelles.
  • Veillez au choix des huiles essentielles (allergie, contre-indications).
  • Privilégiez les huiles essentielles adaptées pour être diffusées dans l'atmosphère (notamment Bois de Rose, Bergamote, Citron, Citronnelle, Eucalyptus radiata, Géranium, Lavandin, Lavande, Lemongrass, Litsée citronnée, Mandarine, Menthe poivrée, Monarde, Myrte, Néroli, Orange, Patchouli, Pamplemousse, Palmarosa, Petit Grain Bigarade, Pin Sylvestre, Ravintsara, Romarin, Santal, Ylang Ylang).
  • Certaines huiles peuvent être irritantes pour la muqueuse respiratoire, voire neurotoxiques si elles sont utilisées pures ou sur une longue durée.
  • Ne pas diffuser en présence d'enfants de moins de 7 ans, de femmes enceintes ou allaitantes, de personnes allergiques ou asthmatiques.
  • Ne jamais pratiquer de diffusion en continue dans une pièce close.
  • Ne pas diffuser toute une nuit en présence de quelqu'un qui dort.
  • Disposer le diffuseur de telle sorte que les personnes ne reçoivent pas directement la diffusion au niveau du visage ou des yeux.
  • Toujours tenir votre diffuseur ainsi que vos flacons huiles essentielles hors de portée des enfants.
  • N'oubliez pas vos animaux domestiques, qui eu peuvent également être sensibles à la diffusion (voire allergiques).


Ingestion des huiles essentielles - Précautions :

De manière générale il est déconseillé d'ingérer les huiles essentielles. Mais si vous souhaitez tout de même les absorber il est important de respecter les précautions ci-après : Vérifier que l'huile essentielle est bien de qualité "alimentaire".  Ne jamais ingérer les huiles essentielles pures sans dilution importante préalable (huile végétale, miel) ou sur un support neutre (Arom'Pastille). Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Une huile essentielle ne se substitue pas à une alimentation variée et équilibrée. Il ne faut pas utiliser chez les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes ayant des antécédents épileptiques, les personnes hypersensibles ou allergiques aux huiles essentielles sans avis médical préalable.

Les informations sur les huiles essentielles disponibles sur notre site internet (dosages, associations, indications) sont mises à votre disposition à titre informatif. Elles représentent la synthèse de différents ouvrages de référence en matière d'aromathérapie. Elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale ni même engager notre responsabilité.

livre huiles essentielles offert

Mis en ligne le 18/06/2017 par Huiles & Sens Huiles essentielles et santé, Questions aromathérapie 104906
Vu récemment
Aucun produit

Menu