Extraits CO2 alimentaires

Extraits CO2 alimentaires

Les extraits CO2, tout comme les huiles essentielles, sont des extraits naturels de végétaux. La différence majeure entre les deux provient de la méthode d’extraction. Pour obtenir les extraits CO2, également appelés « extraits supercritiques », on utilise un procédé moderne écologique non-polluant qui permet d’obtenir des substances d’une grande pureté, sans aucun résidu de pesticides, de haute concentration et très proche du végétal d’origine. De ce fait, les extraits CO2 sont non seulement très appréciés en cosmétique et pour la production des parfums de luxe, par exemple, mais ils commencent aussi à s’inviter en cuisine (extrait CO2 de noix de coco, de vanille de Tahiti, etc.) pour sublimer la saveur des plats.

Lire la suite
Résultats 1 - 5 sur 5.

Ces concentrés de molécules aromatiques peuvent devenir un ingrédient de choix pour vos mets, leur conférant une toute nouvelle dimension, faisant rêver et voyager. Leur utilisation, suite à leur grande puissance, demande toutefois quelques précautions. Voici les informations nécessaires pour pouvoir utiliser les extraits CO2 alimentaires.

L’extraction par CO2, qu’est-ce que c’est ?

Si, de nos jours, presque tout le monde sait ce que sont les huiles essentielles, la situation avec les extraits CO2 est moins évidente. Ce procédé d’extraction étant relativement récent et assez cher, nécessitant un matériel pointu, les extraits CO2 sont encore rares sur le marché. Une petite explication s’impose donc. L’extraction par CO2 est une technique moderne et complexe qui consiste à traiter les matières premières végétales avec du CO2 à l’état supercritique, c’est-à-dire entre l’état gazeux et l’état liquide, sous pression élevée et à température basse (moins de 40°C). Dans ces conditions, le dioxyde de carbone se transforme en solvant naturel super efficace et permet d’extraire les essences, contenues dans les plantes. A la fin de l’extraction la pression est abaissée de manière à faire revenir le gaz carbonique à l’état gazeux ; il peut ainsi être éliminé du produit fini sans laisser de résidus. Autre avantage de cette méthode : il n’y a pas de dégradation des composants. Dans les extraits CO2 on retrouve, par exemple, des molécules fragiles qui craignent les températures élevées et qui, par conséquence, ne sont pas présentes dans les huiles essentielles obtenues par distillation à la vapeur d’eau.

Les extraits CO2 en cuisine

Précieux et rares, les extraits CO2 alimentaires ont néanmoins mérité une place de choix dans vos placards. Ne contenant aucun micro-organisme reproductible, aucun additif, pas de résidus ni solvants, les extraits CO2 sont sûrs et sans danger de contamination. Ils ne nécessitent pas non plus de conservateurs. Leur odeur et leur goût sont très proches de ceux de la matière première, sans altération. Très intenses, ils doivent par contre être utilisés avec parcimonie, à raison de quelques gouttes seulement, pour ne pas rendre le plat immangeable. Évitez, également, de trop chauffer votre préparation : certaines molécules sont sensibles à la température et peuvent donc être détériorées. Pour vos pâtisseries, glaces, desserts et boissons pensez à des extraits CO2 tels que la vanille de Tahiti, la noix de coco ou encore le café. Les plats salés peuvent eux aussi être agrémentés d’extraits CO2 comme la sauge ou le chili. Avec ces extraits votre cuisine est naturelle, saine et riche en saveurs !