Comment arrêter le hoquet ?

On a tous connu ce phénomène inoffensif mais très embêtant, qui peut parfois se transformer en douleur s'il met du temps à cesser : le hoquet. Si boire de l'eau est la méthode la plus connue et la plus utilisée pour s'en débarrasser, il existe d'autres solutions plus efficaces. Alors, comment arreter le hoquet ?

Les méthodes traditionnelles pour arrêter le hoquet

La méthode la plus connue consiste à boire de l'eau. Cependant, pour fonctionner, il convient de respecter les étapes suivantes : - Boire une grande quantité d'eau fraîche (plusieurs verres), - Boire un grand verre d'eau (une dizaine de gorgées) sans reprendre sa respiration, - Vous pouvez aussi essayer de boire la tête à l'envers, en veillant à ne pas étouffer à cause du passage de l'eau dans la voie nasale.

Retenir votre respiration est une autre façon d'agir sur la cause directe du hoquet. Il suffit pour cela de retenir votre respiration le plus longtemps possible. Dans le même genre d'exercice respiratoire, on trouve une autre méthode qui concerne directement l'organe qui provoque le hoquet : le diaphragme. Agité d'un spasme, celui-ci provoque le bruit caractéristique. Il suffit donc de le comprimer en s'allongeant sur le dos et en pliant les genoux sur sa poitrine ou encore de masser le nerf phrénique concerné, situé au croisement du sternum et de la clavicule. Le hoquet peut aussi disparaître par un simple massage du dos, où il se loge.

Après vous être allongé, faites-vous masser énergiquement les omoplates. La paume de la main serait également le lieu de soulagement du hoquet : il faut pour cela appuyer dessus très fortement à l'aide de votre pouce. Si ces méthodes ne fonctionnent pas à tous les coups, vous pouvez les tester en cas d'échecs des autres. Certains personnes voient ainsi le hoquet s'arrêter lorsqu'elle tire doucement mais au maximum leur langue, en la saisissant parfois de leurs mains (propres).

D'autres y parviennent en tirant durant quelques secondes sur leurs lobes, en se bouchant les oreilles ou en appuyant sur leurs yeux durant une vingtaine de secondes. Si le hoquet persiste, il est également possible d'utiliser un sac dans lequel il vous faudra inspirer et expirer une vingtaine de fois, puis d'inspirer profondément et enfin de retenir votre respiration durant dix secondes. Respirer les vapeurs d'alcool pur, par exemple versé sur un mouchoir imbibé, serait aussi efficace. 

Les huiles essentielles, un remède efficace contre le hoquet

Si ces méthodes classiques ne fonctionnent pas, un remède puissant est la synergie d'huiles essentielles. Il suffit de diffuser dans l'atmosphère les huiles essentielles suivantes :

  • Huile essentielle d'Estragon (10 gouttes)
  • Huile essentielle de Cardamome(10 gouttes)
  • Huile essentielle de Lavande Vraie (10 gouttes)

L'estragon agit directement sur les spasmes du diaphragme, grâce à l'action du méthylchavicol, présent à raison de 65 à 86 % dans son huile essentielle.

La Cardamome, quant à elle, agit à un autre niveau en calmant les angoisses liées à la persistance du hoquet. Grâce aux esters monoterpéniques contenues dans cette huile, vous vous relaxerez de façon instantanée et réduirez l'une des causes les plus fréquentes du hoquet : le stress.

Enfin, la Lavande Vraie possède également des vertus relaxantes grâce au linalol, un alcool monoterpénique, dont la propriété sédative et anxiolytique rééquilibre votre humeur et fluidifie la circulation du sang.

Arreter le hoquet peut donc être réalisé grâce à ces méthodes simples mais efficaces. En cas d'échec avec celles-ci, sachez que d'autres existent mais sont moins agréables. On peut par exemple croquer des grains de poivre, placer un glaçon sur son ventre, ou encore ajouter du vinaigre sur le sucre qu'on laisse fondre sur sa langue...

Mis en ligne le 09/04/2015 par Huiles & Sens Huiles essentielles et santé, Huiles essentielles et... 0 9029

Leave a CommentLeave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Menu