Tout savoir sur les hydrolats et l'hydrolathérapie

Les hydrolats sont également appelés hydrosol, ou eau florale si la distillation provient de fleurs. Bien que possédant de précieuses propriétés thérapeutiques, cosmétiques et culinaires ils sont beaucoup moins bien connus et utilisés que les huiles essentielles. Pourtant ils sont utilisés par l'homme depuis plus de 3000 à 4000 ans. Des traces écrites à ce sujet par les égyptiens, Hippocrate et bien d'autres nous le démontrent. Autrefois on distillait d’ailleurs en premier lieu les plantes pour produire les hydrolats et non les huiles essentielles!

Au XVIII siècle on dénombrait presque 200 hydrolats avant que celles ci ne soient pas supplantés par les huiles essentielles. Avec l'engouement pour les médecines douces l'intérêt pour les hydrolats commence à renaître.

Comment fabrique t’on un hydrolat ?

Le processus de distillation d’une plante ou de l’une de ses parties conduit à l'élaboration de deux produits différents.
Alors sorti de l'alambic dans l’essencier on distingue en effet deux phases superposées correspondant à :
• L’huile essentielle constituée de molécules aromatiques volatiles de la plante. C’est la phase liposoluble et plus légère que l’eau, souvent de couleur jaune clair. 
• L’hydrolat aromatique : c'est la phase aqueuse, sur laquelle flotte généralement l'huile essentielle dans l’essencier, de couleur laiteuse à la sortie de l'alambic.
Le mot hydrolat vient d’ailleurs du latin « hydro » qui signifie eau et « lat » qui signifie « lait ». Ceci sans doute pour rappeler l’aspect laiteux dans l’essencier, immédiatement après la distillation, avant décantation.

Pourquoi distingue t'on des hydrolats alimentaires et des hydrolats cosmétiques ?

Comme pour toutes les matières naturelles (huiles essentielles, huiles végétales) la réglementation Européenne impose une classification « alimentaire » ou « cosmétique » ainsi qu’un étiquetage correspondant. Un même produit, pourtant approprié pour les deux utilisations, doit être vendu sous une des deux catégories :
- Alimentaires : fabriqué selon un cahier des charges « alimentaire ».
- Cosmétique : fabriqué selon les BPF, le cahier des charges « cosmétique ».

Utilisation des hydrolats

Les hydrolats aromatiques permettent de nombreuses utilisations. Ils s’utilisent pures, dilués, en synergie entre elles ou avec les huiles essentielles. Bien que les hydrolats sont issus de la distillation des huiles essentielles ils sont de composition biochimiques différente. L’hydrolat contient la fraction moléculaire hydrosoluble de la plante, avec en plus, jusqu'à 1 % environ des molécules hydrosolubles de son huile essentielle. On parle plutôt de « trace » d’huile essentielle. L’hydrolat ne contient pas à proprement parler de l’huile essentielle, les huiles essentielles étant par définition insoluble dans l’eau. Les hydrolats sont en fait imprégnés des mêmes molécules aromatiques que les huiles essentielles avec une forte dilution.

Les hydrolats et les huiles essentielle sont donc deux produits différents mais complémentaires. Comme ils fonctionnent en parfaite synergie on peut par ex. utiliser l’huile essentielle en application externe et l’hydrolat en voie interne. Dans les cosmétiques aussi on utilise souvent et les hydrolats et les huiles essentielles.

Utilisation des hydrolats pour la beauté 

• Dans la préparation de cosmétiques maison comme par ex. dans la phase aqueuse d’une émulsions (crème, lait, masque capillaire, après shampooing)
• La préparation de masques à l’argile
• Lotion tonique
• Bain vapeur pour purifier la peau du visage
• Spray visage et corps (par ex. en été pour se rafraîchir)
• Compresses froides pour les yeux fatiguées
• Bains aromatiques 

Quel hydrolat utiliser pour ma peau ?

Peau sèches et sensibles
Hydrolat Camomille
Hydrolat Ciste
Hydrolat Fleur d’Oranger
Hydrolat Lavande
Hydrolat Romarin
Hydrolat Rose
Hydrolat Sauge

Peau grasse
Hydrolat Eucalyptus
Hydrolat Cyprès
Hydrolat Genévrier
Hydrolat Sarriette
Hydrolat Thym

Peau à problèmes (type acnéique, impure)
Hydrolat Genévrier
Hydrolat Romarin
Hydrolat Laurier noble
Hydrolat Lavande

Peau avec rougeurs (type couperose)
Hydrolat Hélichryse
Hydrolat Rose

Après rasage
Hydrolat Ciste
Hydrolat Lavande
Hydrolat Verveine
Hydrolat Menthe poivrée

Peaux irritées, après soleil
Hydrolat Camomille
Hydrolat Hélichryse
Hydrolat Lavande

Peau congestionnée, peau d’orange
Hydrolat Genévrier
Hydrolat Cyprès

Quel hydrolat utiliser pour mes cheveux ?

Cheveux cassants, fragiles
Hydrolat Camomille
Hydrolat Géranium
Hydrolat Myrte
Hydrolat Sauge sclarée

Cheveux gras
Hydrolat Cyprès
Hydrolat Genévrier
Hydrolat Laurier noble
Hydrolat Thym

Utilisation des hydrolats pour le bien-être 

• En compresses chaudes ou froides sur la zone à traiter. Ces compresses peuvent aussi être enrichis d’huiles essentielles.
• Pour les bains de pieds pied douloureux gonflés fatigués.
• Bains de siège en cas d’affectations uro-génitales, hémorroïdes.
• En vaporisant directement la zone à traiter.
• En spray pour parfumer et hydrater l’air ambiant.

Utilisation des hydrolats pour les enfants et bébés 

• Dans l'eau du bain pour favoriser la détente et favoriser le sommeil.
• On peut les appliquer sous forme de compresses comme par exemple la camomille romaine et le basilic (compresses sur le ventre) pour apaiser les coliques.
• Les mamans qui allaitent peuvent vaporiser les mamelons avec les hydrolats correspondants et ainsi faire bénéficier leur bébé.
• Sur les fesses irrités on peur vaporiser localement l’hydrolat de camomille, rose ou de lavande.
• On peut vaporiser la chambre de bébé pour créer une ambiance apaisante ou pour favoriser le bien-être respiratoire.

Utilisation des hydrolats en gargarisme ou bain de bouche

• Laryngite ou infection buccale : vaporiser le fond de la gorge avec de l’hydrolat de sarriette ou de thym, se gargariser avec les mêmes hydrolats.
• Affectation bucale (de type aphte) : bains de bouche avec l’hydrolat de laurier noble.

Utilisation des hydrolats en cuisine

Pour préserver leur bienfaits et arômes on les ajoute uniquement à la fin de la cuisson ou sur les aliments froids.
On peut par exemple vaporiser les plats chauds juste avant de les servir. 

• Les hydrolats apportent une touche raffinée aux smoothies, jus de fruit ou jus de légumes frais ou encore des cocktails.
• Les hydrolats de fleur d'oranger, menthe poivrée,lavande, sont intéressants dans les glaces ou sorbets.
• Les hydrolats doux et fleuries la rose, la lavande, la fleur d'oranger aromatisent des salades de fruits, glaces ou sorbets.
• Les hydrolats épicés comme le thym, la sarriette, le basilic peuvent alléger une vinaigrette.
• Les hydrolats de cannelle ou de fleur d’oranger donnent une note raffinée au chocolat.
• Les plats en sauce devient plus digestes avec le rajout en fin de cuisson d’hydrolats de basilique, sarriette, thym ou romarin.
• On peut aussi réaliser des glaçons avec les hydrolats.
• On peut les utiliser en tant que tisanes (1 cuillère à café sur une tasse d’eau).

L’utilisation des hydrolats en hydrolathérapie 

La prise orale des hydrolats peut s’avérer intéressante pour une utilisation thérapeutique. Ce sont de bons draineurs de fond qui vont comme les huiles essentielles agir sur le terrain. Absorbés par voie orale ils une prise directe sur l'ensemble du système digestif, dont bon fonctionnement est indispensable pour stimuler les défenses immunitaires. On peut par exemple effectuer des cures, étalée sur plusieurs semaines, selon les indications d’un thérapeute spécialisé : par exemple une cure pour stimuler le métabolisme ou pour renforcer le système immunitaire lors d’épidémies. Les hydrolats se prennent généralement diluées à raison d'une cuillère à café d’hydrolat dans un verre d’eau froide ou chaude (non bouillante). A boire 1 à 3 fois par jour, soit 5 à 15 ml d’hydrolat par jour. Pour une cure les thérapeutes conseillent de diluer 2 cuillères à soupe d’hydrolat avec 1 litre d’eau, que l’on boit tout au long de la journée sur une période d’environ 40 jours. En gros, un flacon de 200 ml permet de faire une cure de 20 jours.

Exemples d’utilisation :
• Une cuillère à café dans une tasse d’eau chaude (non bouillante) après les repas trois fois par jour pour activer le métabolisme et soutenir le processus « detox ».
• Une cuillère à soupe dans 1 l d'eau chaude ou tiède à boire durant la journée pour les troubles métaboliques, ménopause, deséquilibre émotionnel.
• Inhalations (affectations respiratoires) : des bains vapeur avec les hydrolats de thym, eucalyptus, romarin ou myrte.
• Sprays (affectations respiratoires) : vaporiser directement les hydrolats de thym, eucalyptus, romarin ou myrte dans le nez ou la gorge.
• Lavements : Infection vaginale ou candidose.
• Soins oculaires sous forme de compresses.

Utilisation des hydrolats sur les animaux

L’utilisation des hydrolats sur les animaux est assez facile en comparaison avec les huiles essentielles. En effet, certaines huiles essentielles, sans contre-indication pour les humains, peuvent s'avérer toxiques sur un animal. Alors que l’hydrolat équivalent peut alors être utilisé.

Exemples d’utilisation:
• Lavements de plaies.
• Rinçage de la fourrure dans le cas d’affectations comme par ex. des mycoses, inflammations, dermatite, parasites.
• Vaporiser le poil avec l’ hydrolat de lavande pour repousser les insectes ou les tiques (en plus ou en alternance avec l’huile essentielle).
• Vaporisation sur les yeux enflammés (hydrolat doux comme la camomille matricaire).
• Compresses sur les articulations douloureuses, des plaies.
• Agitation, stress, peur : vaporiser l’ hydrolat de fleur d’oranger, de marjolaine ou de lavande.

Conservation des hydrolats

Les hydrolats peuvent se conserver en moyenne de 12 à 24 mois à partir de leur date de fabrication. Comme la fabrication dépend des saisons certaines hydrolats ne sont alors seulement disponibles au moment de leur distillation. Il est important de mentionner que les hydrolats sont fragiles et doivent impérativement être conservés au réfrigérateur (entre 15°C et 18°C). Certains hydrolats cosmétiques contiennent un conservateur qui permet une conservation à température ambiante inférieure à 25°C ou le transport lors d’un voyage. Les hydrolats non conservés ne supportent pas un voyage en avion ce qui détériore leur qualité.
Les hydrolats se conservent d’avantage dans un contentant en verre. Pour des raisons économiques et de transport les hydrolats sont cependant fournis dans des bouteilles en plastique par la plupart des fabricants. 

De manière générale il est recommandé de consommer un hydrolat dans les 2 à 3 mois suivant son ouverture et avant la DLUO indiquée. Mais en fonction du type d'hydrolat et de sa qualité votre hydrolat peut encore être en parfait état après. On reconnait un hydrolat périmé a son odeur aigre ou acide rappelant le vinaigre.
Les filaments blancs qui peuvent apparaître dans l’hydrolat sont inoffensifs et ne détériorent pas leur qualité. Vous pourrez les élever en filtrant l’hydrolat avec un filtre à café.

Pour savoir plus sur les hydrolats et l'hydrolathérapie vous pourrez vous procurer ce livre de Lydia Bosson sur notre site : Hydrolathérapie - Guérir avec les eaux subtiles des plantes

--> retrouvez ici notre sélection d’hydrolats cosmétiques

--> retrouvez ici notre sélection d’hydrolats alimentaires

Vu récemment
Aucun produit

Menu