Huiles essentielles détox

huiles essentielles detoxLes huiles essentielles aux propriétés drainantes peuvent s'utiliser en cure détox lors des changements de saisons ou à tout moment de l'année quand votre organisme est affaibli et manque d'énergie.
Vous trouverez ci-après une liste non exhaustive d'huiles essentielles purifiantes et des explications permettant de comprendre l'intérêt de ce type de cure :

  • Huile essentielle d’Arbre à thé ou Tea tree (Melaleuca alternifolia) : sphère urinaire (vessie et l’intimité féminine)
  • Huile essentielle de Bergamote (Citrus bergamia) :  système immunitaire
  • Huile essentielle de Citron (Citrus limonum) : sphère digestive
  • Huile essentielle de Curcuma (Curcuma longa) : huile essentielle régulatrice hépato-digestive, anti-hépatotoxique et antioxidante (5x plus puissante que la Vitamine E)
  • Huile essentielle de Genièvre (Juniperus communis) : anti-toxique du sang. Le génévrier est un excellent drainant en augmentant la quantité de sueur et la sécrétion urinaire grâce à sa dimension aquarétique. Les toxines sont donc éliminées non seulement par les reins et les intestins mais aussi par la peau.
  • Huile essentielle de Livèche (Levisticum officinalis) : huile essentielle anti-toxique alimentaire, chimique ou médicamenteuse
  • Huile essentielle de Menthe poivrée (Mentha piperita) : tonifiante et stimulante générale de l’organisme, « nettoyante », dépurative sanguine (à utiliser à < 5% dans une préparation). La menthe poivrée agit davantage au niveau digestif, grâce à la présence (entre 12 et 32 %) de la menthone dans son huile essentielle. Comme pour le citron, cette cétone favorise la circulation de la bile et permet donc l'évacuation des éléments toxiques du foie vers le tube digestif, les amenant à être éliminés au plus vite par la voie intestinale. Son effet tonique est également bénéfique pour les reins et les intestins, qui participent au même système détoxifiant que le foie.
  • Huile essentielle de Pamplemousse (Citrus paradisii) : huile essentielle anti-toxique de la vésicule biliaire
  • Huile essentielle de Patchouli (Pogostemon cablin) : huile essentielle anti-toxique de la peau
  • Huile essentielle de Poivre noir (Piper nigrum) : huile essentielle anti-toxique des intoxications alimentaires
  • Huile essentielle de Romarin verbénone (Rosmarinus officinalis L. verbenoniferum) : régulatrice et rééquilibrante hépatique (sphère hépato biliaire), mucolytique (bronches) équilibrante du système hormonal et nerveux. La vérbénone est un détoxifiant hépatique spécifiquement lié à l'organe du foie et à l'action de l'huile essentielle de citron, grâce à ses effets régénérants et à un drainage de l'organe. Ce lipolytique favorise la décomposition des éléments gras dans le sang, augmentant ainsi leur fluidité et donc leur élimination. A ce titre, le romarin à verbénone est conseillé pour les personnes ayant un fort taux de cholestérol.Cette huile essentielle à aussi une action équilibrante sur notre état physique et nerveux (fatigue, surménage, dépression, angoisse, plexus ou chakras bloqués).
  • Huile essentielle de Rose (Rosa damascena): huile essentielle anti-toxique du coeur et des émotions toxiques (tout comme les huiles essentielles de jasmin et néroli)

 

Pourquoi faire une cure détox ?

Notre organisme est régulièrement soumis à des agressions toxiques qui favorisent l’accumulation de déchets dans notre organisme : une mauvaise hygiène de vie (sédentarité, manque de sommeil, tabac etc.), un environnement pollué, un entourage négatif (stress, soucis, pensées négatives), une mauvaise alimentation ou encore la prise de médicaments.

Les organes émonctoires

Notre corps possède un système d’épuration des toxines via les cinq émonctoires*, qui s’occupent de drainer les déchets issus du métabolisme cellulaire : le foie, les intestins, la peau, les poumons, les reins. Les toxines récupérés par les cellules passent par le sang vers le foie ou les reins. Les reins filtrent les toxines du sang à raison de 150 à 180 litres par 24 heures. Les intestins retirent les nutriments du bol alimentaire et véhiculent ce qui est inutile à l’extérieur. Les poumons évacuent le gas carbonique issu de la métabolisation des aliments. La peau laisse s’évacuer des toxines via la sueur. Le foie filtre le sang et joue donc un rôle vital dans l’élimination des toxines.

Mais parfois notre organisme est surchargé de toxines et ne peut pas les éliminer correctement :

  • les toxines s’accumulent dans le sang
  • partent vers les reins
  • affaiblissent les reins
  • affaiblissent l’immunité
  • font chuter l’énergie
  • favorisent l’apparition d’inflammations et d’autres symptômes

Ainsi, des kilos superflus, des maux de tête, la fatigue, des douleurs diverses, des troubles du transit, des nausées, des insomnies ou encore des changements d’humeur peuvent être les signes révélateurs d’une intoxication.

* Un émonctoire est un organe ou une partie d'organe qui permet à l'organisme d'éliminer les déchets de l'organisme, les humeurs surabondantes ou nuisibles.

Des déchets dans notre corps ?

On distingue deux types de déchets dans l’organisme :

  • Les cristaux ou substances cristalloïdales, qui sont issus principalement d’un excès de protéines animales (viande, produits laitiers) ou créés par le stress, des pensées négatives, des frustrations, le manque de sommeil, le surmenage. Ils sont éliminés par la peau, les reins et les intestins.
  • Les déchets colloïdaux issus de glucides, mauvaises graisses, pesticides ou médicaments. Ce sont des substances mucosiques ou « colles » transportées par la lymphe qui proviennent de résidus de cellules mortes et d’un mauvais métabolisme d’amidon (céréales, féculents), de sucres, de lipides, de produits chimiques (pesticides ou médicaments). C’est également le résultat d’une flore intestinale perturbée avec un blocage du foie (dû à un abus d’alcool ou du stress). Ces déchets sont surtout éliminés par le foie.

Comment aider l’organisme à se débarrasser des déchets ?

Il convient d’aider l’organisme à s’auto-épurer afin de favoriser le retour à des conditions favorables à un milieu spécifique et de permettre à la force vitale de se manifester librement dans le but d’une auto-guérison.
Ceci est possible avec une prise en charge holistique. Elle inclut une alimentation équilibrée, naturelle, variée et sans pesticides (à base de produits frais, non transformés, riche en légumes, légumineuses et fruits, en plantes dépuratives, des graines germés). Elle va aider les émonctoires à drainer pour nettoyer et alléger l’organisme. Ceci associé a suffisamment de sommeil, des moments de détente, une activité physique régulière ou des massages. Les tisanes de plantes et les huiles essentielles (voir plus haut sous "huiles essentielles detox") peuvent également soutenir l’organisme à effectuer ce travail de drainage et d’élimination sans surcharger l’organisme.
Une huile essentielle détoxifie les organes qu’elle traverse, contrairement au médicament qui laisse des toxines derrière lui.

 

Comment utiliser les huiles essentielles détox aux quotidien ?

  • Bain (adulte) : 10 gouttes maximum à diluer dans un solvant (Solub HE, Base Neutre Corps & Cheveux, Sels d'Epsom)
  • Bain des pieds : 4 à 6 gouttes à diluer dans un solvant (Solub HE, Base Neutre Corps & Cheveux, Sels d'Epsom)
  • Crème de massage : 2 à 2,5%
  • Huile de massage : 2 à 10% - soit environ 4 à 20 gouttes de HE dans 1 cuillère à soupe d'huile végétale
  • Inhalation humide : 6 –10 gouttes dans 250 ml d'eau
  • Inhalation sèche : 2–3 gouttes sur un mouchoir ou dans un stick inhalateur
  • Vaporisateur atmosphérique : 50 à 100 gouttes dans 30 cl d‘eau (bien agiter avant usage)
  • Crème visage : 0,1 à 1%
  • Lait corps, lotion : 1 à 1,5%
  • Shampooing et après-shampooing : 0,5-1,5% 20 à 30 gouttes pour 1 verre de shampooing (125 ml)
Vu récemment
Aucun produit

Menu